L’origine des vêtements personnalisés pour les universités

vêtements personnalisés pour les universités

Le code vestimentaire fait partie du quotidien de plusieurs écoles et lycées pour marquer l’égalité sociale et se distinguer des autres établissements. Cela dit, les universités sont les précurseurs de ces vêtements personnalisés. Effectivement, le textile universitaire est apparu depuis plusieurs générations, et symbolise leur prestige. Focus sur l’histoire des vêtements personnalisés universitaire.

Quid de la chronologie du textile universitaire ?

Au sein d’une université, on peut constater deux types de vêtements personnalisés : les robes universitaires qui se portent au moment de la remise de diplôme en fin d’année et les uniformes qui marquent l’affiliation d’un étudiant à leur école. En ce moment, la deuxième catégorie fait fureur dans les campus universitaires puisqu’ils sont devenus tendance et s’apprécient des étudiants pour marquer leur fierté vis-à-vis de leur établissement.

D’ailleurs, la plateforme https://www.casualc.com/ présente une multitude de modèles de vêtements personnalisés. La robe universitaire a fait son apparition en France sous l’autorité de Napoléon Bonaparte. Jusque-là, ces tenues étaient portées par les médecins et les juristes. Puis, elle est devenue un symbole d’appartenance à l’élite sociale.

Une robe universitaire se constitue avec plusieurs pièces telles que la robe, la ceinture, l’épitoge et la simarre, le rabat et les gants accessoirement, sans oublier la toque. Cela dit, le textile universitaire ne se limite pas sur cette robe de cérémonie. Il va sans dire que plusieurs universités ont conçu leur propre uniforme pour émerger du lot.

L’université Harvard a initié la tendance avec le célèbre « baseball jacket » en 1865. Les étudiants ont pris l’initiative de mettre la lettre « H » sur leur chemise en flanelle pour prétendre à leur appartenance à l’université Harvard. Un cardigan de laine vient remplacer cette fameuse chemise en flanelle sans omettre l’initiale de l’université.

Par contre, le Teddy, un blouson boutonné entre en scène en 1930. L’habit est marqué par un écusson et se décline sous les couleurs de l’académie. Ce vêtement personnalisé s’attribue aux étudiants ayant le plus de mérite et se transforme facilement en habillement des élites sportives et intellectuelles.

Les vêtements personnalisés : formalité ou tendance ?

D’antan, un uniforme s’attribue à un étudiant par mérite ou par soumission. Cette formule n’est plus valable actuellement puisque ces tenues se portent avec fierté et honneur. D’ailleurs, les élèves conçoivent eux-mêmes le design et le style de ces habillements. Tous les prétextes sont bons pour initier une tenue de groupe tels que marquer une promotion, soutenir les équipes sportives, entre autres.

Désormais, la mode prime sur le règlement et la formalité. Les dirigeants de l’université n’ont plus à s’inquiéter sur la conception de ces tenues et vêtements personnalisés puisque les étudiants s’impliquent à fond. Les nouveaux venus sont accueillis par un « welcome pack » pour symboliser leur adhésion à leur campus.

Aujourd’hui, la tendance est à la conception d’un sweat de promo. Cette pratique se fait depuis quelques années pour marquer leur appartenance à une année universitaire bien définie. Qui plus est, c’est une autre opportunité pour porter avec honneur les couleurs de l’école. Ensuite, ces habillements se conservent en tant que souvenir des années tumultueuses en enseignement supérieur.

Laisser un commentaire